🍋 LA NUTRITION SANTÉ 🌱

En dessert, ajouté à un plat cuisiné ou pressé dans l'eau, le jus du citron et son zeste renferment des propriétés et des qualités en or. Dynamisant et rafraîchissant, le citron, comme toutes les agrumes, sont des petits soleils à porté de main et de bouche !


Grâce à sa composition unique et à sa teneur record en molécules anti-oxydantes, le citron représente un véritable atout pour la santé.


VITAMINE C

Le citron contient beaucoup de vitamine C. Il a donc une action antibactérienne et anti-inflammatoire. Toutefois, la vitamine C serait très sensible à la chaleur, c’est pourquoi il vaut la peine de mélanger son jus à de l'eau froide pour bénéficier de ces effets-là. Un jus de citron pressé le matin à jeûne aiderait à renforcer nos défenses immunitaires et aurait d'excellents résultats sur la santé en général.

Purifier et désacidifier l’organisme

DIGESTION ET DETOX

Cela peut paraitre étrange vu son acidité, mais le citron a un effet basique, c'est à dire désacidifiant sur l'organisme. L'ingestion de citron permet d’équilibrer le rapport acido-basique du corps, si par exemple vous avez mangé beaucoup de viande ou de fromages la veille ou d’autres aliments acides, manger du citron permettra de rétablir l'équilibre. Il a donc une excellente incidence sur le système digestif. De plus, le citron a un effet légèrement diurétique et peut donc aider à éliminer les substances nocives via l’urine. D'où sa célèbre réputation de fruit detox.

Le jus de citron faciliterait également la perte de poids grâce à ses nombreuses propriétés positives comme le fait de désacidifier et de détoxifier l’organisme ou encore de favoriser la digestion. Il sera un allié précieux en complément d'une activité physique soutenue et d'une alimentation saine.


Les agrumes sont riches en fibres solubles, principalement en pectine, que l’on retrouve dans l’écorce et dans la membrane blanche autour de la chair du fruit. Par leur aptitude à diminuer le cholestérol sanguin, les fibres solubles contribuent à réduire l’incidence des maladies cardiovasculaires.


CANCERS ET MALADIES CV

La peau blanche des agrumes contient des flavonoïdes. On pense que ces derniers freinent le processus de vieillissement et font baisser le risque de cancer, comme le cancer de l'œsophage, le cancer de l’estomac, le cancer du côlon, de la bouche et du pharynx. Selon des études, une consommation modérée d’agrumes (soit de 1 à 4 portions par semaine) permettrait de réduire les risques de cancers touchant le tube digestif et la partie supérieure du système respiratoire.

De plus, les flavonoïdes, des composés antioxydants contenus dans les agrumes, ont démontré qu’ils pouvaient ralentir la prolifération de plusieurs lignées de cellules cancéreuses et diminuer la croissance des métastases. Ces propriétés pourraient servir à l’élaboration de thérapies antitumorales. D’autres composés contenus dans les agrumes (les limonoïdes) ont également démontré des effets anti cancer in vitro ou sur des modèles animaux. Ils pourraient diminuer la prolifération de cellules cancéreuses du sein, de l’estomac, du poumon, de la bouche et du côlon.


Flavonoïdes : le citron et la lime renferment différents types de flavonoïdes. Ces composés antioxydants permettent, entre autres, de neutraliser les radicaux libres du corps et, ainsi, prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques. Les principaux flavonoïdes contenus dans le citron et la lime sont l’ériocitrine et l’hespérétine. L’ériocitrine pourrait induire l’apoptose (processus de mort cellulaire programmée qui se déroule à l'intérieur d'un organisme afin d'éliminer les cellules âgées, infectées ou dangereuses) de cellules leucémiques. La partie blanche de l’écorce du citron est celle qui contient le plus de ces 2 flavonoïdes.


La nobiletine : cet autre type de flavonoïde contenu dans les agrumes, aurait des propriétés antiangiogéniques (permettent de contrôler le développement anormal de vaisseaux sanguins au sein des tumeurs) Elle contribuerait à ralentir la croissance des tumeurs et des métastases.


Limonoïdes : les principaux limonoïdes que renferment les agrumes sont la limonine et la nomiline. On les retrouve principalement dans les pépins, mais aussi dans le jus. Les limonoïdes possèdent une certaine capacité antioxydante. Ils pourraient aussi entraîner l’apoptose de cellules neuroblastiques cancéreuses (cellules nerveuses embryonnaires, se différenciant ensuite en neurones).


En résumé les flavonoïdes protègent contre l'apparition de certains cancers, de maladies cardiovasculaires et de l'accumulation de mauvais cholesterol, ce qui à pour effet de diminuer les risques de developper une maladies grave. Et dans tous les cas, de part l'action cumulée des flavonoïdes et de la vitamine C, la consommation de citrons a des effets anti inflammatoires, et moins il y a d'inflammations chroniques dans le corps, moins il y a de risque de developper des cancers ou d'autres pathologies de graves à moins graves.


VIH

Parmi d’autres effets observés, deux limonoïdes présents dans les agrumes (la limonine et la nomiline) inhiberaient la réplication du virus de l'immunodéficience humaine (VIH), en plus d’inhiber l’activité de la protéase du virus.


CHAMPIGNONS

Certains limonoïdes du citron démontrent une activité contre certains champignons pathogènes. Ces champignons sont responsables d’infections généralisées et représentent un problème majeur de santé mondiale (avec 2 millions de malades chaque année); Candidose, méningite cryptococcique, aspergillose et pneumocystose.

Les patients immunodéprimés sont particulièrement vulnérables à ces infections, notamment ceux atteints par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), ceux traités par chimiothérapie ou les receveurs de greffes d’organes. Parmi les différentes espèces de champignons, Candida albicans est impliqué dans plus de la moitié des candidoses et est toujours considéré comme un agent pathogène majeur. Cette levure est responsable d’infections des muqueuses gynécologique et digestive, qui peuvent évoluer en maladies systémiques.


Prevention de cancers, de maladie cardio-vasculaire, lutte contre le mauvais cholestérol, le VIH et même certains champignons pathogènes. Que l'on aime son goût acidulé ou non, les raisons de consommer du citron sont nombreuses. Alors si vous n'êtes pas pressés de tomber malade, se mettre au jaune se révèle être une excellente idée !


La santé est dans l’assiette ! N’hésitez plus à vous faire plaisir ! 🍋



 

#braingym #bienetre #corps #soins #sante #cerveau #mental #mentalhealth