🍌 LA NUTRITION SANTÉ đŸŒ±

DerniĂšre mise Ă  jour : 7 janv.

Pour la collation de 10h00, avant un effort ou, idéalement, à 16h00; en suivant le principe de chrononutrition, heure à laquelle les sucres que la banane contient seront le mieux assimilés et utilisés par l'organisme. La banane est une bonne collation coupe-faim et une ressource d'énergie rapide riche en vitamines et oligo-éléments.


DES VITAMINES

- Vitamine B6 (pyridoxine) : la banane est une excellente source de vitamine B6 et la banane plantain, une bonne source

- ManganĂšse : la banane est une bonne source de manganĂšse pour la femme, mais seulement une source pour l'homme

- Vitamine B9 (folate) : la banane est une bonne source de vitamine B9

- Vitamine C

- Cuivre : la banane et la banane plantain sont des sources de cuivre

- Magnésium : la banane et la banane plantain sont des sources de magnésium

- Potassium : la banane et la banane plantain sont des sources de potassium

Les bienfaits de la banane sont nombreux !



GrĂące Ă  sa composition unique, la chair de la banane s’avĂšre ĂȘtre une vĂ©ritable alliĂ©e santĂ© au quotidien. Rassasiante, riche en fibres alimentaires et micronutriments, elle a toute sa place dans le cadre d’une alimentation santĂ© variĂ©e et Ă©quilibrĂ©e.


Elle contribue à prévenir plusieurs pathologies, grùce entre autres à sa richesse en antioxydants et caroténoïdes, à ses bonnes fibres et à la ghréline qui contribue au sentiment de satiété.


Nous allons voir plus en détails comment la banane agit bénéfiquement à soutenir le systÚme digestif et immunoprotecteur contre plusieurs maladies.



Cancers

Une Ă©tude prospective, effectuĂ©e auprĂšs de 61 000 femmes suisses, a dĂ©montrĂ© un lien entre une consommation Ă©levĂ©e de fruits et le risque moindre de souffrir d’un cancer du rein. De tous les fruits Ă  l’étude, c’est pour la banane que les chercheurs ont constatĂ© la plus forte relation. La banane aurait le mĂȘme effet bĂ©nĂ©fique sur le risque de cancer colorectal, autant chez les femmes que les hommes.


UlcĂšres de l'estomac

Quelques Ă©tudes in vitro et chez l’animal tendent Ă  dĂ©montrer que la banane sous forme d’extrait (surtout la banane plantain, mais Ă©galement la variĂ©tĂ© Ă  dessert) pourrait protĂ©ger la muqueuse de l’estomac contre les ulcĂšres. Une Ă©tude a dĂ©montrĂ© que l’extrait de 2 variĂ©tĂ©s de bananes cultivĂ©es en ThaĂŻlande (Palo et Hom) aurait un potentiel gastroprotecteur chez le rat. Toutefois, seule la variĂ©tĂ© Hom aurait un effet sur la guĂ©rison des ulcĂšres. Ce type de banane se rapprocherait de la Cavendish, la variĂ©tĂ© la plus rĂ©pandue dans le monde. Les recherches actuelles sont cependant insuffisantes pour recommander la consommation de bananes pour la prĂ©vention ou le traitement des ulcĂšres gastriques.


Diarrhée chronique

Quelques Ă©tudes menĂ©es au Bangladesh ont dĂ©montrĂ© que la consommation de bananes pouvait diminuer les symptĂŽmes de la diarrhĂ©e chronique chez les enfants. Dans certains cas, un mĂ©lange de riz et de bananes plantain cuites ou un mĂ©lange de riz et de pectine pouvait diminuer le nombre et le poids des selles, ainsi que la durĂ©e de la diarrhĂ©e chez les bĂ©bĂ©s. Dans d’autres cas, la consommation de bananes non mĂ»res (de Âœ Ă  3 bananes par jour, selon l’ñge des enfants) hĂątait la guĂ©rison de la diarrhĂ©e aiguĂ« et chronique. Une autre Ă©tude effectuĂ©e au Venezuela a dĂ©montrĂ© qu’une diĂšte comprenant une prĂ©paration Ă  base de banane plantain cuite diminuait le nombre et le poids des selles, la durĂ©e de la diarrhĂ©e et favorisait le gain de poids, comparativement Ă  une prĂ©paration traditionnelle Ă  base de yaourt.


Aussi, la banane non mĂ»re contient de l’amidon rĂ©sistant, un type de sucre qui rĂ©siste Ă  l’action des enzymes digestifs (de la mĂȘme maniĂšre que les fibres alimentaires) et qui se rend intact dans le cĂŽlon. Sous l’action de la flore intestinale, l’amidon non digĂ©rĂ© y subit alors une fermentation, ce qui le transforme en acides gras Ă  chaĂźnes courtes (par exemple l’acide butyrique). Ces derniers stimulent l’absorption des liquides et du sel dans le cĂŽlon, diminuant ainsi la perte d’eau dans les selles. Les acides gras Ă  chaĂźnes courtes amĂ©lioreraient aussi indirectement la permĂ©abilitĂ© de l’intestin grĂȘle, un phĂ©nomĂšne qui contribue Ă  soulager les symptĂŽmes de la diarrhĂ©e.


Maladies cardiovasculaires

Une Ă©tude a indiquĂ© qu’une consommation Ă©levĂ©e de bananes pendant un repas (400 g, soit plus de 3 bananes) rĂ©duisait les radicaux libres prĂ©sents dans le corps, 2 heures aprĂšs le repas. Cette diĂšte diminuait l’oxydation du LDL-cholestĂ©rol (mauvais cholestĂ©rol), un processus impliquĂ© dans le dĂ©veloppement des maladies cardiovasculaires. Toutefois, d’autres Ă©tudes seront nĂ©cessaires afin de cibler les effets de la banane Ă  plus long terme et avec des doses plus modĂ©rĂ©es.


DiabĂšte de type 2

L’amidon rĂ©sistant (un type de sucre) de la banane non mĂ»re contribuerait Ă  la perte de poids chez des individus obĂšses souffrant de diabĂšte de type 2, ainsi qu’à amĂ©liorer la sensibilitĂ© des cellules Ă  l’insuline. Un extrait d’amidon rĂ©sistant provenant des bananes non mĂ»res diminuerait aussi la sĂ©crĂ©tion d’insuline et la glycĂ©mie (taux de sucre dans le sang) tant chez les individus en santĂ© que chez ceux ayant un diabĂšte de type 2.

Des chercheurs ont observĂ© que l’amidon rĂ©sistant diminuait l’absorption des sucres consommĂ©s au mĂȘme moment, ce qui entraĂźnait une diminution de la glycĂ©mie (taux de sucre dans le sang). De plus, la consommation rĂ©guliĂšre d’amidon rĂ©sistant mĂšnerait Ă  une augmentation plus importante de la ghrĂ©line lors des repas, une hormone qui a Ă©tĂ© associĂ©e Ă  l’amĂ©lioration de la sensibilitĂ© Ă  l’insuline.



Antioxydants et caroténoïdes

La banane a une capacitĂ© antioxydante Ă©levĂ©e, pouvant possiblement contribuer Ă  prĂ©venir l’apparition de certains cancers, de maladies cardiovasculaires et de diverses maladies chroniques. La trĂšs populaire banane Cavendish contiendrait de la dopamine, une molĂ©cule de la famille des catĂ©cholamines. La dopamine a dĂ©montrĂ© une activitĂ© antioxydante similaire Ă  celle de la vitamine C, l’antioxydant hydrosoluble le plus puissant.


Comme la banane contient à la fois de la dopamine et de la vitamine C, cela pourrait expliquer sa capacité antioxydante élevée.


La banane plantain serait également une source importante de plusieurs composés phénoliques qui seraient bien absorbés par le corps, optimisant ainsi leur potentiel antioxydant.


Un antioxydant de la famille des flavonoĂŻdes, la leucocyanidine, a Ă©tĂ© extrait de bananes plantains non mĂ»res. Ce composĂ© actif a dĂ©montrĂ© un effet protecteur contre l’érosion de la muqueuse de l’estomac, Ă  la suite de la prise d’aspirine.


La banane plantain contient du bĂȘta et de l’alpha-carotĂšne, 2 carotĂ©noĂŻdes ayant la facultĂ© de se transformer en vitamine A dans l’organisme. Parmi tous les carotĂ©noĂŻdes, le bĂȘta-carotĂšne est celui dont la conversion en vitamine A est la plus efficace. Cette derniĂšre favorise la croissance des os et des dents, maintient la peau en santĂ© et protĂšge contre les infections.


La santĂ© est dans l’assiette ! N’hĂ©sitez plus Ă  vous faire plaisir ! 🍌



 

#braingym #bienetre #corps #soins #sante #cerveau #mental #mentalhealth #santenaturelle#therapiecomplementaire #health #kinesiologie #bilan#emotions #lausanne #pully #suisse #loveyourself #banane #nutrition #mouvement #kinesiologie #therapy #healthy #healthcoach #nature #brain #natural #takecare #suisse

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout